• Communiqué – 24 mars 2016

  • Communiqué – 24 mars 2016

  • Communiqué – 24 mars 2016

  • Communiqué – 24 mars 2016

Liens rapides
Communiqué – 24 mars 2016

COMMUNIQUÉ
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Le Cégep développe un projet sur les saines habitudes de vie pour ses étudiants autochtones

Val-d’Or, le 24 mars 2016 – En ce mois de la nutrition, le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, campus de Val-d’Or, est fier d’offrir désormais différentes possibilités aux étudiants issus des Premières Nations afin qu’ils puissent cheminer davantage vers de saines habitudes de vie. Pour nos étudiants autochtones, la santé globale se définit lorsque les quatre composantes de l’être humain sont comblées selon l’approche holistique, soit le physique, le mental, l’émotionnel et le spirituel. « Par rapport au cheminement académique et à la réussite éducative de nos étudiants, ce projet vient en aide à nos collégiens pour qu’ils soient en meilleure santé, donc plus épanouis et du fait même, porteurs de ce même discours une fois de retour dans leur communauté », explique le directeur général du Cégep, Sylvain Blais.

Voici les différents aspects abordés en nos murs qui prônent cet équilibre :

  • Conditionnement physique : donner la chance aux étudiants de faire du sport, de s’entraîner sur une base régulière et de profiter des bienfaits de l’exercice physique;
  • Saine alimentation : mettre à la disposition des étudiants autochtones des fruits et des légumes afin d’instaurer quotidiennement l’habitude de se nourrir sainement;
  • Ateliers santé : inviter au campus de Val-d’Or des intervenants qui viendront parler aux étudiants de différents sujets adaptés aux réalités des Premières Nations. Par exemple, le diabète, les dépendances, la santé mentale, la nutrition, etc. D’autres thèmes pourraient bien sûr se rajouter selon les besoins.

« Ces mesures permettent de créer des événements autour desquels les étudiants peuvent se regrouper et vivre des expériences significatives ensemble, s’encourager, tout en cheminant vers cet objectif », soutient le directeur du campus de Val-d’Or, Vincent Rousson. « Que notre initiative soit bien orchestrée permet que l’accès aux activités soit facilité. Le projet est alors plus probable de se transformer en habitude durable », ajoute-t-il.

Différents partenaires pourraient éventuellement se joindre à cette volonté du Cégep, soit le CLSC de la Vallée-de-l’Or, avec des ateliers sur la nutrition et les différentes problématiques de santé; le Centre Normand et l’Unité Domrémy, avec des ateliers sur les dépendances; le Complexe sportif Oriel-Riopel, pour la salle d’entraînement et le gymnase et, finalement, le Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or, dans l’éventualité que soit exprimé le besoin d’ateliers sur la spiritualité par nos étudiants des Premières Nations.

-30-

 

 

Source

Karine Aubin
Conseillère en communication
Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue
Téléphone : 819 762-0931, poste 1243