• Communiqué – 20 avril 2016

  • Communiqué – 20 avril 2016

  • Communiqué – 20 avril 2016

  • Communiqué – 20 avril 2016

Liens rapides
Communiqué – 20 avril 2016

COMMUNIQUÉ
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Le campus de Val-d’Or lance le projet Obakwadan

Val-d’Or, le 20 avril 2016 – Une nouvelle initiative voit le jour au campus de Val-d’Or pour favoriser la transition entre le secondaire et le collégial pour les étudiants des Premières Nations : le projet pilote Obakwadan, également nommé DES-10. « Depuis deux ans, le Cégep a intensifié sa collaboration avec le Centre régional d’éducation des adultes Kitci-Amik de Lac Simon (CRÉA Kitci-Amik), une communauté algonquine située près de Val-d’Or. Avec lui, nous avons mis en place une nouvelle façon de faire pour améliorer la réussite de nos jeunes Autochtones », explique le directeur général du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, Sylvain Blais. « L’objectif est de permettre à un plus grand nombre d’étudiants des Premières Nations qui présentent un intérêt pour les études collégiales d’intégrer celles-ci à leur formation au secondaire et ainsi d’optimiser la réussite de ces jeunes et leur intégration chez nous », précise-t-il.

Un projet porteur dans la communauté de Lac Simon. « Le CRÉA Kitci-Amik est persuadé que ce projet donnera la chance à un plus grand nombre d’étudiants d’amorcer et de poursuivre des études collégiales. Avec le succès du projet DES-6, qui est issu d’un partenariat entre notre organisation et le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, nous sommes confiants que le projet Obakwadan donnera une occasion de plus aux jeunes Autochtones du secteur de percer dans un domaine qui, auparavant, pouvait sembler inaccessible », souligne le directeur de l’organisme, Martin Adam.

Le Cégep désire offrir cette opportunité à une vingtaine d’étudiants dès la session d’automne 2016. Cet arrangement dans le parcours scolaire des jeunes Autochtones prendrait la forme suivante : permettre un maximum de dix unités manquantes et augmenter à dix mois le délai pour l’obtention du diplôme d’études secondaires.

« C’est une bonne nouvelle de pouvoir accueillir de manière expérimentale des jeunes qui étaient un peu plus éloignés de la formation au collégial. L’augmentation du nombre d’unités manquantes, et surtout l’augmentation de la période sur laquelle nous pourrons les soutenir et les aider à finir d’acquérir les unités de cinquième secondaire en étant inscrits au collège, permettront assurément aux étudiants visés une transition plus harmonieuse dans la poursuite de leurs études supérieures », soutient le directeur des études, Éric Aubin.

L’entente est la suivante : l’enseignant responsable au niveau secondaire vient du CRÉA Kitci-Amik, la salle de classe est fournie par le Cégep et le suivi et l’encadrement sont partagés par les professionnels du CRÉA et du Cégep. « Nous sommes confiants qu’avec ce projet, nous parviendrons à augmenter le taux de réussite des étudiants des Premières Nations aux études supérieures de même que leur intégration dans un cheminement vers un diplôme d’études collégiales (DEC) », affirme le directeur du campus de Val-d’Or, Vincent Rousson.

Par cette initiative, le Cégep réaffirme une fois de plus sa volonté d’accompagner les Premiers Peuples dans leurs démarches visant à augmenter le niveau d’éducation postsecondaire dans les communautés. En privilégiant l’accès à des formations adaptées aux étudiants et en utilisant une pédagogie respectueuse de la culture et des traditions des Premiers Peuples, le collège offre aux étudiants autochtones des services facilitant leur réussite et l’atteinte de la diplomation.

-30-

Source

Karine Aubin
Conseillère en communication
Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue
Téléphone : 819 762-0931, poste 1243