COMMUNIQUÉ
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

LA CAMPAGNE 2022 DE NANIKANA-AÉROSPATIALE DÉBUTE EN MAI AVEC LE CÉGEP DE L’ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

Val-d’Or, le 18 mai 2022. – Après une année 2021 pandémique marquée par un arrêt de ses activités, l’organisme Nanikana-Aérospatiale reprend les missions. Cette année, cinq missions occuperont l’équipe de l’organisation civile.

La toute première, qui surviendra dans les prochains jours, sera réalisée en collaboration avec le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue. Des étudiants ont confectionné le projet dans le cadre de leur projet d’intégration de fin de diplôme d’études collégiales dans le programme d’études préuniversitaires Sciences de la nature. Il s’agira d’un lancement d’un ballon-sonde dont la mission porte le nom d’Inertie. Le ballon élèvera deux sondes : l’une de Nanikana-Aérospatiale et l’autre construite par des étudiants du Cégep. La première sonde servira à prendre des images alors que la seconde portera les appareils de mesure pour l’expérience des étudiants.

« Tout comme la NASA l’a récemment fait sur Mars, nous voulons mesurer la vitesse du son. Cependant, nous voulons pousser la chose un peu plus loin en vérifiant les effets de l’altitude sur la vitesse du son », mentionne Pierre-Alexandre Roy, étudiant.

« Nous avons très hâte de réaliser le projet sur lequel nous travaillons depuis des mois. C’est notre première expérience en aérospatiale, nous sommes fébriles », ajoute un autre étudiant, Samy Ailas.

« Pour moi, c’est avec fierté que je contemple l’accomplissement des élèves au cours des trois derniers mois. La réalisation de leur projet va au-delà des compétences visées par le cours et a permis aux étudiants de se développer professionnellement et humainement. J’admire le parcours de ces citoyens critiques qui ont une soif d’apprendre contagieuse », souligne leur enseignant, Jérémie Belzile.

Pour Nanikana-Aérospatiale, Inertie sera la troisième édition de son Programme de promotion des sciences aérospatiales. « C’est notre mission de promouvoir les sciences auprès des jeunes, ça vient démontrer avec énormément de concret à quoi ça sert les mathématiques, la physique et plusieurs autres matières scolaires », soutient le président de Nanikana-Aérospatiale, Jean-François Nadeau.

Dépendamment des conditions météorologiques, Inertie décollera à Authier-Nord ou à Preissac.

Quatre autres missions cet été

Nanikana-Aérospatiale procédera également à la certification d’une nouvelle fusée, BanShee-3. Celle-ci doit servir à transporter une capsule de vol autonome, Destiny-3, qui volera à une hauteur de 1,2 kilomètre. « Nous voulons éventuellement parvenir à faire atterrir BanShee-3, comme l’a fait Space-X avec Falcon-9 », précise M. Nadeau.

Son organisme va aussi poursuivre le développement du microsatellite ProtosAT. Ce projet est en cours depuis 2015 et l’équipe travaille actuellement à perfectionner le tout avec des micros détails. Ultimement, ProtosAT servira de relais pour les réseaux amateurs avec son système de télémétrie universelle.

Nanikana-Aérospatiale remettra aussi en fonction sa SkyCam. Hors circuit depuis trois ans, cette caméra sera remise en service dans un nouveau site à Vassan. Les astronomes amateurs pourront alors se brancher en ligne pour voir ou revoir des phénomènes vus dans les cieux, qu’il s’agisse de satellites, avions, comètes, etc.

À propos 

Nanikana-Aérospatiale est une organisation amateure qui se consacre à l’avancement des sciences auprès des jeunes. Il s’agit aussi de la première organisation de membres amateurs au Québec à s’être qualifiée à deux reprises pour participer à des missions avec l’Agence spatiale canadienne (Stratos 2018 et Stratos 2019). Nous tenons à souligner l’apport important de nos partenaires, Groupe minier CMAC-Thyssen et Air liquide Canada, qui nous soutiennent dans nos programmes et nos missions depuis plusieurs années.

Par son statut d’organisation amateure et sa mission vouée à l’avancement des sciences, Nanikana-Aérospatiale souhaite démontrer qu’il est possible avec des moyens modestes de développer des technologies de pointe ici même en région.

Le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue s’engage et s’investit dans sa mission éducative, en accompagnant la population étudiante de toute provenance dans la réussite de son projet de vie. En ce début du 21e siècle, par ses activités de formation et de recherche qui lui permettent d’être un acteur du développement régional, le Cégep propose des approches novatrices et flexibles pour répondre aux besoins de sa population étudiante, du marché du travail, et de la société.

La mission du Cégep consiste à développer des compétences pour apprendre, innover et contribuer à la société, dans un environnement empreint d’ouverture et de proximité.

– 30 –

 

Sur la photo : Jérémie Belzile, enseignant et les étudiants Maxime Germain, Pierre-Alexandre Roy, et Samy Ailas.

Le président de Nanikana-Aérospatiale, Jean-François Nadeau.

Crédit : Piel Côté

 

 

 

Pour information et entrevue

NANIKANA-AÉROSPATIALE

Jean-François Nadeau, président
jfnadeau@nanikana.org
Cellulaire : 819 856-9004
SatCom VIP : 819 831-6004

 

CÉGEP DE L’ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

Piel Côté, conseiller en communication
piel.cote@cegepat.qc.ca
Cellulaire : 819 279-8947
Téléphone : 819 762-0931, poste 1243

Version imprimable