• Communiqué – 6 avril 2020

  • Communiqué – 6 avril 2020

  • Communiqué – 6 avril 2020

  • Communiqué – 6 avril 2020

Communiqué – 6 avril 2020

COMMUNIQUÉ
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Risques de propagation du COVID-19 :

Le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue réquisitionne des espaces de soins

 

Rouyn-Noranda, le 6 avril 2020 Face aux défis posés par la crise sanitaire actuelle, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue a demandé au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue de libérer des espaces, dorénavant réservés aux soins de santé publics, à l’intérieur de la résidence des garçons, sur le campus de Rouyn-Noranda.

La situation exceptionnelle qui prévaut exige des mesures particulières auxquelles le Cégep s’affaire déjà à donner suite.

« Notre mission première est de travailler à l’éducation des générations de demain. Mais notre rôle, en tant qu’acteur important de notre communauté, est de répondre présent, pour le bien de tous, lorsque les circonstances l’exigent. C’est le cas, et le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue peut compter sur notre pleine collaboration pour relever les défis qui se présentent à nous. C’est ensemble que nous arriverons à vaincre la propagation de ce virus », a indiqué Sylvain Blais, directeur général du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue.

Concrètement, la demande du CISSS consiste, pour l’heure, à occuper différentes chambres au sein de la résidence des garçons, annexée au campus de Rouyn-Noranda. Les patients qui y seront reçus sont des personnes qui ne présentent pas de symptômes du COVID-19, donc aucun cas suspecté ou confirmé de COVID-19 à l’intérieur de la résidence du collège. Évidemment, les soins et la sécurité de ces patients sont assurés par le CISSS.

La vingtaine d’occupants de la résidence des garçons sera relocalisée dans un autre bâtiment : la résidence des filles, également située sur le campus de Rouyn-Noranda, où quelques résidentes occupent toujours l’endroit.

Tel qu’édicté dans un avis officiel du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, seuls les étudiants qui ne peuvent faire autrement que de demeurer en résidence sont autorisés à y habiter. Partant de ce fait, les effets personnels des occupants de la résidence des garçons, dont les espaces de vie doivent être utilisés par les services de santé publics, ont été entreposés de façon sécuritaire. Lorsque la situation reviendra à la normale, il leur sera alors possible de les récupérer.

Il va de soi que les actions commandées par la crise sanitaire bouleversent les habitudes de l’ensemble de la communauté collégiale, mais aussi – et surtout – celles de l’ensemble de la population.

Il en va de l’engagement de chacun pour que cesse le plus possible la propagation de ce virus et que la situation revienne à la normale le plus rapidement possible.

– 30 –

 


 

PRESS RELEASE
For immediate publication

Risks of Spreading COVID-19:

The CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue Has Requested Medical Care Space 

ROUYN-NORANDA (April 6, 2020)—Faced with the challenges brought on by the current health crisis, the Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSS or Abitibi-Témiscamingue Integrated Health and Social Services Centre) has asked the Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue to free up space, reserved from now until further notice for public healthcare, within the Male Students’ Residence Hall on the Rouyn-Noranda Campus.

The exceptional situation that prevails requires particular measures to which the CEGEP is already following up on.

“Our foremost mission is to work for the education of future generations, but our role as an important stakeholder of the community is to be there for the common good when circumstances require it. This is the case, and the CISSS can count on our full collaboration to meet the challenges that we are facing. Together we will manage to overcome the spreading of this virus,” indicates Sylvain Blais, Director General of the Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue.

In practical terms, the request of the CISSS consists at this time in occupying different rooms within the Male Students’ Residence Hall, which is annexed to the Rouyn-Noranda Campus. Patients who will be accepted there are individuals who do not show symptoms of COVID-19, which means no suspected or confirmed cases of COVID-19 within the college residence hall. The health and safety of the patients will be ensured by the CISSS.

Approximately 20 occupants of the Male Students’ Residence Hall will be relocated to another building, the Female Students’ Residence Hall, which is also situated on the Rouyn-Noranda Campus and where a few female students still occupy the premises.

As enacted by an official notice from the Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (Quebec Ministry of Education and Higher Education), only students who cannot do otherwise than stay at the residence hall are authorized to remain there. In light of this fact, the personal belongings of occupants of the Male Students’ Residence Hall, whose living space must now be used by public health services, have been stored safely. It will be possible for these students to get their belongings when the situation gets back to normal.

It goes without saying that the actions ordered by the health crisis disrupt the habits of the whole college community but also and especially those of the whole population.

Each person’s commitment is necessary to stop the spreading of the virus as much as possible so that the situation can get back to normal as quickly as possible.

-30-

Source

Dany Bouchard,
Coordonnateur aux communications et à l’international
Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue

Version imprimable English Version

Pour information

Karine Aubin
Conseillère en communication
Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue
Cellulaire : 819 290-1527