• Communiqué – 1er juin 2018

  • Communiqué – 1er juin 2018

  • Communiqué – 1er juin 2018

  • Communiqué – 1er juin 2018

Communiqué – 1er juin 2018

COMMUNIQUÉ
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Investissement de plus de 1,5 million de dollars :

Les étudiants en Technologie minérale profitent d’une nouvelle mini-usine destinée à la formation et à la recherche

Rouyn-Noranda, le 1er juin 2018 – Le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, le Centre technologique des résidus industriels (CTRI) et la Fonderie Horne, une compagnie Glencore, ont inauguré avec fierté une nouvelle mini-usine moderne et multifonctionnelle pour les étudiants en Technologie minérale.

Dans le but de se conformer aux normes de santé et de sécurité à l’intérieur de ses environnements d’apprentissage et de formation, le collège a décidé de déménager les laboratoires du Département de technologie minérale dans les nouveaux locaux du CTRI.

« Cet investissement permettra au Centre technologique des résidus industriels de maintenir sa position de leader dans le traitement des résidus miniers et contribuera également au développement de la filière des métaux stratégiques. De plus, pour nos étudiants et étudiantes du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue et futurs techniciens miniers, l’accès à ces installations représente un apport important dans le cadre de leur formation technique, tant en matière de qualité que d’arrimage à la réalité du milieu », explique le directeur général du collège, Sylvain Blais.

Au total, 1 151 905 dollars ont été investis dans ce projet :
• le gouvernement du Canada a fourni 407 670 dollars;
• le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue a investi 644 235 dollars;
• la Fonderie Horne a remis 100 000 dollars.

D’une superficie de 1 200 pieds carrés, cette infrastructure exceptionnelle permettra de jouer un rôle de premier plan dans le développement des connaissances et de l’expertise . « En plus d’offrir un environnement de formation sécuritaire aux étudiants du Cégep, cette mini-usine renforcera la capacité du CTRI à innover dans les procédés de traitement de minerais et à améliorer les méthodes d’extraction des métaux. Elle sera aussi la tangente où l’enseignement collégial et le transfert technologique se mettront en synergie pour répondre aux nombreux besoins de l’industrie minière dans la région », soutient le directeur général du CTRI, Hassine Bouafif.

Pour la réalisation de ce projet, le Cégep a obtenu un financement du gouvernement du Canada au titre du Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires, un programme géré au pallier fédéral par Innovation, Sciences et Développement économique Canada. « Les établissements postsecondaires sont des intervenants de première ligne qui favorisent l’excellence en sciences et en recherche. Ils contribuent à la formation de la main-d’œuvre de demain, et ils créent le savoir et les connaissances dont ont besoin le secteur privé et les décideurs pour bâtir une économie prospère et écologique. Ces investissements créeront des emplois de haute qualité bien rémunérés qui aideront la classe moyenne à croître et à prospérer aujourd’hui, tout en stimulant la croissance économique pendant de nombreuses années », soutient le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, l’honorable Navdeep Bains.

Les différents acteurs du secteur minier travaillent en étroite collaboration avec le collège pour développer et adapter en continu son programme d’enseignement en Technologie minérale pour répondre aux nombreux besoins en main-d’œuvre. Les connaissances et les compétences des techniciens miniers formés ici sont reconnues par l’ensemble des compagnies minières nationales et internationales. « Nous sommes heureux de pouvoir contribuer à ce que les étudiants, professeurs et chercheurs d’ici puissent bénéficier d’installations à la fine pointe de la technologie et adaptées à leurs besoins, permettant de nouvelles découvertes qui contribueront à notre développement et celui de l’industrie, » affirme le directeur général de la Fonderie Horne, Claude Bélanger.

En terminant, cette nouvelle infrastructure permettra d’augmenter la synergie entre les travailleurs de l’industrie afin de créer des retombées pédagogiques et économiques importantes. « Sans contredit, ce projet s’inscrit directement dans la vision stratégique du développement minier au Québec », conclut le directeur général du Cégep, Sylvain Blais.

-30-

Sur la photo, de gauche à droite :

Le directeur général du CTRI Hassine Bouafif, la conseillère en communication à la Fonderie Horne, une compagnie Glencore Stéphanie Lemieux et le directeur général du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, Sylvain Blais.

Photo : Karine Aubin

Source

Karine Aubin
Conseillère en communication
Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue
Téléphone : 819 762-0931, poste 1243