• Communiqué – 15 octobre 2019

  • Communiqué – 15 octobre 2019

  • Communiqué – 15 octobre 2019

  • Communiqué – 15 octobre 2019

Communiqué – 15 octobre 2019

COMMUNIQUÉ
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Partenariat entre le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue et le Cégep de Baie-Comeau

Une première entente de délocalisation de programme confirmée avec Soins préhospitaliers d’urgence!

Baie-Comeau, le 15 octobre 2019 – Partenaires dans plus d’un projet, le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue et le Cégep de Baie-Comeau sont heureux d’annoncer aujourd’hui la concrétisation de l’un d’entre eux, puisque le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur a donné son autorisation à la délocalisation du programme Soins préhospitaliers d’urgence. Ce programme de formation technique visant à former des ambulanciers sera donc offert à Baie-Comeau à compter de la rentrée scolaire 2020.

« Sans cette entente de délocalisation avec le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, il nous aurait été impensable d’offrir ce programme dans un si court délai. Nous tenons à les remercier pour leur ouverture et leur précieuse collaboration dans ce dossier, puisque c’est grâce à eux que nous serons en mesure d’assurer l’accessibilité de cette formation sur la Côte-Nord », a exprimé le directeur général du Cégep de Baie-Comeau, monsieur Claude Montigny.

« C’est avec une grande fierté que nous collaborons à cette formation qui aura un impact positif sur le recrutement de nouveaux ambulanciers sur la Côte-Nord. Notre collège possède une vaste expérience en matière d’enseignement aux étudiantes et aux étudiants de Soins préhospitaliers d’urgence et notre partenaire reconnait aussi cette force », a expliqué le directeur général du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, monsieur Sylvain Blais. « Non seulement c’est une belle reconnaissance de notre expertise, mais nous ne pouvons pas rester sourds à l’appel d’une autre région éloignée du Québec. Les territoires de l’Abitibi-Témiscamingue et de la Côte-Nord sont similaires et nous comprenons très bien leurs réalités », a-t-il ajouté.

Concrètement, les étudiants qui poursuivront leur formation à Baie-Comeau recevront les mêmes cours et un cheminement identique à ce qui est offert en Abitibi-Témiscamingue. Toutefois, le personnel enseignant pour dispenser la formation sera embauché par le Cégep de Baie-Comeau.

Par ailleurs, pour l’offre de la formation en Soins préhospitaliers d’urgence, il faut aussi souligner que les CISSS de la Côte-Nord et de l’Abitibi-Témiscamingue sont des collaborateurs de premier plan, puisqu’ils sont responsables de l’organisation des services ambulanciers pour l’ensemble de leur région respective. L’instance de la Côte-Nord a été en mesure de démontrer rapidement le besoin criant de main-d’œuvre au sein des entreprises ambulancières de la région.

« Le CISSS de la Côte-Nord est persuadé que des étudiants formés sur la Côte-Nord auront, sans aucun doute, un impact positif sur le recrutement régional de ces professionnels en soins préhospitaliers pour le territoire nord-côtier. C’est pourquoi, il était essentiel pour nous d’offrir toute notre collaboration au Cégep de Baie-Comeau dans ce dossier », a exprimé madame Johanne Savard, présidente – directrice générale adjointe au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord.

Techniques policières – spécialisée en réalité autochtone et enjeux régionaux

Comme les deux maisons d’enseignement ont des caractéristiques sociodémographiques très similaires, de par la présence des communautés autochtones et la nature de leur territoire, les deux cégeps travaillent également à l’actualisation de la formation en Techniques policières – spécialisée en réalité autochtone et enjeux régionaux. Pour ce faire, une demande de délocalisation de la formation du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue vers le Cégep de Baie-Comeau a aussi été déposée au Ministère.

Le souhait des deux établissements est d’offrir, dans leur région respective, un milieu de formation adapté à la réalité des communautés plus propice au recrutement de candidats autochtones. « Dans la foulée des nombreuses recommandations de la Commission Viens et des autres rapports publiés au cours des derniers mois, nos collèges proposent une piste d’action concrète. Cependant, un rehaussement de notre contingent demeure requis afin de permettre la formation d’étudiantes et d’étudiants sur le territoire de la Côte-Nord », a affirmé Sylvain Blais.

« À notre avis, il est évident que la hausse du contingentement requis pour nous permettre d’offrir la formation à Baie-Comeau peut se faire sans affecter significativement l’offre de formations des autres collèges concernés, puisque ceci devrait constituer que 3 % du contingentement national, pour un nombre de 75 étudiants » a renchéri Claude Montigny.

Les deux cégeps souhaitent que le gouvernement accueille favorablement et dans les meilleurs délais cette offre de formation.

À propos du Cégep de Baie-Comeau

Le Cégep de Baie-Comeau est un établissement d’enseignement collégial de petite taille, à dimension humaine, qui se démarque par son approche personnalisée. Avec ses quatorze programmes préuniversitaires et techniques, son offre de formations aux adultes et aux entreprises, le Cégep de Baie-Comeau s’assure de préparer la relève de demain tout en répondant aux besoins du milieu. Le tout dans un environnement de nature et de plein air!

À propos du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue

Le Cégep de l’Abitibi- Témiscamingue offre à ses étudiantes et à ses étudiants, de même qu’à ses partenaires, une formation et des services d’excellente qualité dans un milieu de vie chaleureux et enrichissant. Par sa présence et par ses activités éducatives, de recherche et de transfert technologique, le Cégep enrichit sa communauté et rayonne
au-delà de ses frontières. Le collège offre une vingtaine de programmes répartis dans ses trois campus.

-30-

Crédit : Catherine Heppell, Cégep de Baie-Comeau

Sur la photo, de gauche à droite : le directeur général du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, Sylvain Blais; la présidente-directrice générale adjointe du Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) Côte-Nord, Johanne Savard; le député de René-Lévesque, Martin Ouellet; le Chef du Conseil des Innus de Pessamit, René Simon et le directeur général du Cégep de Baie-Comeau, Claude Montigny.

Source et pour information au Cégep Baie-Comeau

Isabelle Savard
Coordonnatrice – Communications, marketing et recrutement
418 589-5707, poste 346
418 297- 6335

Pour information au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue

Karine Aubin
Conseillère en communication
Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue
Téléphone : 819 762-0931, poste 1243

Version imprimable