Services internationaux

 

 

Le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue entretient des liens étroits avec les entreprises de sa région, mais aussi à l’international. Dans ce dernier cas, l’institution maintient des accords de coopération avec le Centre technologique minier (CETEMIN) de Lima au Pérou, le Centre Minier International Benjamin Teplizky de Copiapó au Chili, les universités technologiques Xicotepec et Puebla au Mexique, l’Instituto Federal Minas Gerais au Brésil, l’Instituto Médio de Geologia e Minas de Moatize et l’INEFP de Tete au Mozambique.

 

Le Cégep fournit – ou a fourni - des services de consultation, de formation et de qualification en République de Guinée (Afrique de l'Ouest), au Pérou, au Chili et au Mexique. En Guinée, le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue a fourni le support pour le développement de deux programmes de formation techniques pour l'industrie minière : un programme d'exploitation de mines et un programme de mécanicien de machinerie lourde, développés en équipe avec l'entreprise « la Compagnie des Bauxites de Guinée » et le minis­tère de l'Éducation de ce pays. Le Cégep a aussi effectué, en Guinée, l'évaluation des compétences des travailleurs de l'entreprise CBG et conçu des modules de qualification pertinents. Au Pérou, il conduit un projet pour la création d'un Centre de Formation technique (www.cetemin.com) à La Quinua près de la région minière Cerro de Pasco.

 

Au Chili, le Cégep a travaillé en équipe avec l’ACCC (Association des collèges communautaires canadiens), dont il est un membre actif, et le Centro Internacional minero Benjamín Teplizky pour concevoir deux programmes de formation technique : un programme de mécanicien industriel et un programme de ma­chinerie lourde, tous les deux par compétence. Il a aussi développé des instruments d'évaluation des deux programmes mentionnés et deux programmes en instrumentation et en maintenance électrique. Il a en outre développé des instruments d'évaluation des compétences acquises par les étudiants.

 

Toujours au Chili, l’institution a collaboré avec Cégep Interna­tional, dont il est membre, et avec INACAP Calama, pour développer le programme de technicien de niveau supérieur en opérations minières. Le Cégep a aussi travaillé étroitement avec l'Université Technique Federico Sainte María, IPROSEC à Osorno, les universités technologiques de Talca, Temuco, Concepción, La Serena.

 

Le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue a signé des protocoles d’échanges d'étudiants et d’enseignants avec des institutions du Mexique, du Pérou, du Chili et du Brésil. Grâce à la spécialisation du Cégep dans la formation technique de niveau supérieur, grâce à son rapprochement avec le milieu de travail et à son expertise en matière de conception de programmes par compétence, le Cégep offre une équipe hautement compétente. Sa proximité du monde minier lui a d’ailleurs permis de réaliser récemment deux projets majeurs de formation en « Instrumentation et automatisation » et en « Maintenance industrielle » pour les entreprises minières Xstrata Nickel en Nouvelle-Calédonie, pour son personnel du projet Koniambo ainsi que pour l’entreprise Sherritt pour son projet Ambatovy à Madagascar. Dans les deux cas, plus de 75 étudiants stagiaires ont été formés à Rouyn-Noranda sur une période de plus d’un an. Deux nouvelles cohortes sont projetées pour 2010 à 2012 avec Koniambo Nickel.

 

Plus récemment, un projet majeur a débuté dans le cadre du programme EPE (Éducation pour l’emploi) en Afrique, au Mozambique. L’objectif est d’appuyer deux institutions, l’Instituto Médio de Geologia e Minas de Moatize et l’INEFP de Tete, dans l’élaboration de nouveaux programmes d’études et dans l’écriture des compétences au niveau national dans le domaine minier et dans certaines disciplines connexes.

 

Nous offrons des services de formation en français, en anglais et en espagnol. Certains de nos projets internationaux font l’objet d’un appui financier de la Banque mondiale ou de l’Agence canadienne de développement international (ACDI).